PEINDRE À L'ÈRE DU DIGITAL

Je m’intéresse à l’artificialisation de tout, du paysage, de notre environnement, de nos relations sociales, de nos êtres et bientôt à l’automatisation de notre pensée dans un monde où la frontière entre simulation et réalité s’efface de plus en plus.

Mon travail débute par la numérisation de diverses formes végétales, de paysages, et de sculptures. Ces modèles sont obtenus par photogrammétrie ou scan 3D. Seul le maillage polygonal de ses objets 3D est conservé pour rendre visible la structure numérique. Je recompose ensuite ce tracé numérique à l’aide d’un logiciel 3D.

le dessin filaire ainsi obtenu est transféré sur papier ou sur toile grâce à un robot, un “pen plotter” dans un processus de dévirtualisation : le retour au monde physique de formes numériques.

Je réinterviens sur ces tracés à la peinture. C’est donc un cycle réel/virtuel/réel qui mélange simulation, robotique et peinture. 

Il y a un échange entre d’une part le tracé ultra précis numérique et robotique et d’autre part l’intervention à la main et au pinceau. Les accidents dus au médium de la peinture se mêlent à la froideur du tracé robotique et à la complexité algorithmique, créant une fusion singulière.

Je me confronte ainsi à l’automatisation en introduisant la part d’erreur et de poésie qui nous différencie des machines.

Parcours

J’ai étudié aux Beaux-Arts de Lille puis aux Beaux-Arts de Douai et enfin à l’Ecole Régionale Supérieure d’Expression Plastique de Tourcoing, aujourd’hui L’École Supérieure d’Art du Nord-Pas-de-Calais – ESA – dont je suis sorti diplômé (DNSEP) en 1988.

Peintre de formation, je me suis pourtant plongé dans l’art des nouveaux médias.
Dès 1992 j’ai participé à l’émergence de l’art génératif en France en concevant des pièces basées sur des algorithmes et des capteurs. J’ai notamment réalisé, des “tableaux programmés” qui ont été exposés lors de manifestations pionnières et qui sont aujourd’hui conservés dans les premiers musées numériques Runme.org et Rhizome.org

J’ai enseigné l’art numérique à l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy .
J’ai également enseigné au Pôle Universitaire Léonard de Vinci Paris La Défense , au laboratoire de recherche de l’Institut de l’Internet et du Multimédia où j’ai collaboré à des travaux de recherche liés à l’intelligence artificielle et la robotique

J’ai multiplié les voyages et les rencontres avec une large communauté d’entrepreneurs, d’ingénieurs, de scientifiques et d’artistes aux Etats-Unis, en Asie et en Europe.

Mon travail a été exposés à Miami, San Francisco, Berlin, Pékin, Abou Dhabi, Paris, Saint-Tropez…

Mon activité consiste également à créer des pièces sur commande pour des entreprises privées en France et à l’international.

EXPOSITIONS

2023 – Métaculture – Digital Art Center – Paris

2023 – Hôtel Royal Monceau – présenté par la Galerie Danae – Paris

2022 – Domaine Ott – présenté par la Galerie Lise Braun Collection – Saint-Tropez

2022 – « Paysages Virtuels »- Galerie Lise Braun Collection – Saint-Tropez

2022 – « NFT PARIS » – première édition – Paris

2021 – « NFT Saint-Tropez » – Galerie Lise Braun Collection – Saint-Tropez

2021 – « Arbres d’indécision » – Galerie Schwab Beaubourg – Paris

2021 – Exposition virtuelle – Galerie Lise Braun Collection – Métavers

2019 – « CONTEXT Art Miami », Foire Internationale d’Art Contemporain – Galerie Lise Braun Collection – Miami

2019 – « Paysages Virtuels » – Galerie Lise Braun Collection – Paris

2018 – « Bored before flying » – présenté par la Galerie Daylighted – Aéroport  international de San Francisco

2016 – « L’art d’imaginer les futurs » – Digital Village – Paris

2016 – « How Technology is Revolutionizing the World of Art » – PARISOMA – San Francisco

COMMANDES

2023 – Œuvre numérique, KAPAH – Abou Dhabi

2017 – Fresque, Aden Group – Pékin

2016 – Fresque,  Infosys, Innovation Fabrik – Berlin